corregidor

Publié le 25 Septembre 2021

Vous le savez sans doute, Corvus Belli a annoncé au milieu de l'été sa volonté de passer, pour une partie de sa production, à du plastique produit dans leur usine en Espagne. Cela ne va en effet concerner que les figurines les plus grosses au premier rang desquelles, les drones. Le but de ce changement vise à stabiliser les prix de leurs produits face à une explosion du coût des matières premières. Il est à noter que ce changement n'est pas rétroactif, les figurines déjà sorties n'ont pas vocation à être produite en plastique.

Découverte

La première figurine à sortir est le nouveau drone Nomade, le Vostok, un drone de fort beau gabarit puisque silhouette 4 et qui tient donc sur un socle 55mm. A peine sorti, je me le suis procuré non seulement pour voir ce que donne le nouveau matériau mais aussi parce que le profil est très bon (certains diront pétés même :p) et la figurine est magnifique ce qui ne gâche rien.

Infinity Vostok non-assemblé

A l'ouverture de la boite, on se retrouve avec 6 pièces suivant un découpage assez classique pour un drone Infinity. Premier constat, c'est léger. Second constat, le tirage a l'air très propre. On remarque bien sûr des carottes d'injection, des lignes de moule et un peu de flash mais rien d'inhabituel.

Pièces détachées du VostokPièces détachées du VostokPièces détachées du Vostok
Pièces détachées du VostokPièces détachées du VostokPièces détachées du Vostok
Pièces détachées du VostokPièces détachées du VostokPièces détachées du Vostok

Pièces détachées du Vostok

Niveau de détails et nettoyage

Lorsque l'on se penche plus en détail sur les pièces, on réalise que le plastique est très souple mais pas cassant. Il supporte la torsion. La partie la plus fragile de la figurine semble être le bout du canon de l'arme, très fin, légèrement tordu de base. C'est sans doute, l'élément auquel il faudra faire le plus attention lors de la manipulation.

L'autre chose qui saute aux yeux lorsque l'on observe les différentes pièces est que le tirage est très net, les détails sont bien marqués, ne présentent pas de zone floue et ne sont pas noyés dans la masse. De plus, je n'ai vu aucune bulle ni matière manquante.

Le plastique se coupe facilement, il est donc préférable d'y aller avec précaution, de bien vérifier son angle de découpe car il n'arrêtera pas votre lame si vous partez de travers. Pour le nettoyage des lignes de moule mieux vaut les trancher que de les gratter avec votre lame. Ceci dit, le passage d'une lime permet d'estomper les éventuels résidus.

Assemblage

Après nettoyage des pièces, j'ai assemblé la figurine en utilisant de la cyano. Le montage s'est fait rapidement, les pièces s'ajustant correctement.

Infinity Vostok non peint
Infinity Vostok non peint
Infinity Vostok non peint
Infinity Vostok non peint
Infinity Vostok non peint
Infinity Vostok non peint
Infinity Vostok non peint
Infinity Vostok non peint

Verdict

Je ne suis pas un ayatollah d'un matériau en particulier, à l'exception de la résine que je considère comme étant le pire. J'apprécie le métal parce que c'est la matière qui réserve le moins de mauvaises surprises. Ceci dit, il n'est pas sans défaut, lourd, parfois chiant à nettoyer, cassant si trop fin, difficile à redresser si tordu, chiant à coller si trop lourd... ou trop léger etc. Le plastique, c'est très variable, tout dépend du type de plastique (jeu de plateau, sur grappe etc...), il peut être peu détaillé voire franchement dégueulasse au niveau du tirage, très pénible à préparer etc. Bref, à chaque matière ses avantages/inconvénients et mon niveau d'exigence va dépendre du prix que je mets dedans. Il est évident que lorsque j'achète du Reaper Bones à 3 balles le piéton je serais moins regardant que lorsque j'achète une fig Infinity à 15 balles pièce.

Je trouve intéressant que la première figurine que Corvus Belli sorte en plastique soit un drone parce que ce sont souvent les pires modèles à assembler, notamment les plus anciennes références. Je vous renvoie vers mon article sur le Lunokhod Sputnik, premier drone que j'aie assemblé et qui m'a donné des sueurs froides au montage et même pendant la peinture pour vous donner une idée.

Ça me permet de comparer les deux puisque ce sont deux figurines très similaires (le vostok est en fait une version plus évoluée du Lunokhod) et de dire que le Vostok est supérieur au Lunokhod mais de la même manière que les drones sortis récemment en métal. A la question de savoir si ce nouveau plastique est supérieur au métal habituel, la réponse est sans doute non mais il ne lui est pas inférieur non plus. Les deux matières ont leurs défauts et qualités et je pense que ce sera une affaire de préférence personnelle. On est très loin d'une situation à la Finecast Games Workshop où la résine était clairement en-dessous des tirages habituels de l'entreprise avec des défauts qui pour moi étaient inacceptables.

La grande force du plastique comparé au métal est qu'une fois assemblée, la figurine pourra tomber sans provoquer de crise cardiaque ou de larmes de sang chez son propriétaire. C'est peut-être ce qui va me faire préférer ce matériau pour les grosses pièces. On verra à l'usage.

Comparatif Vostok Plastique/ Salyut Métal
Comparatif Vostok Plastique/ Salyut Métal

Le plastique Corvus Belli se rapproche assez de ce que fait Reaper actuellement en terme de matière pour leurs figurines Bones. Les deux matériaux se travaillent à peu près de la même façon. Ce qui est les différencie néanmoins, est le niveau de détails. Le tirage du Vostok est de très bonne qualité comme je le dis plus haut, les détails sont là et sont très bien restitués.

Alors pour moi, le plastique Corvus Belli est validé. Il va essentiellement demander un changement d'habitude dans la préparation de la figurine mais une fois celle-ci assemblée, ce sera beaucoup plus confortable en jeu et au transport. Je n'ai vraiment pas l'impression d'être perdant dans l'histoire.

Bien sûr, il me reste à peindre la figurine mais à moins d'une réaction chimique particulière au moment de la sous-couche, je ne pense pas que mon opinion change des masses. Évidemment, je ferai un article sur le blog lorsque je l'aurai peinte. Car j'ai très envie de le peindre maintenant et de jouer des listes drones :D

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Juin 2021

Jazz est le troisième héros de Defiance que je peins. Il s'agit du personnage Nomade et en tant que tel elle est bien évidemment hackeuse. Elle est donc davantage là en tant que soutien plutôt que pour faire des dégâts ou les encaisser. Elle est également accompagnée d'un bot, Billie.

Comme pour les autres héros, j'ai suivi le schéma officiel dans les grandes lignes. C'est quelque chose que je fais généralement pour la plupart des jeux de plateau. Ça m'a changé de peindre autant de rouge.

Billie est une figurine toute choupie bien sympa à peindre comme souvent avec ce genre de modèle chez Corvus Belli.

Jazz est aussi jouable à Infinity et en particulier dans la Sectorielle Corregidor. Elle est d'ailleurs un excellent ajout, un très bon hacker qui peut rejoindre n'importe quelle Fireteam de l'armée ce qui en fait une figurine plutôt incontournable. J'ai donc également peint la version alternative de Jazz pour l'ajouter à ma sectorielle.

J'ai bien sûr repris mon schéma à base de jaune. Je l'ai peinte à peu près comme les Securitates de Tunguska parce que je trouve que c'est une chouette variation de mon schéma habituel. D'ailleurs, il est probable que les prochaines figurines que je peindrai suivront le même chemin.

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Mai 2020

Lorsque Beyond Icestorm est sorti une des trois figurines proposées par ce pack était totalement nouvelle. Le Kriza Borac Mk12 représentait le premier signe de la refonte de Tunguska mais aussi un nouveau type d'ILO pour les Nomades, une silhouette 5, tanky et redoutable. Le bonhomme, avec son full auto niveau 2, est une pièce agressive de premier choix pour inquiéter les lignes ennemies. Et sa figurine n'est pas en reste, impressionnante et menaçante, même s'il ne s'agit-là que de la version Mk12.

Ça m'aura pris le temps mais j'ai donc enfin terminé la peinture de la partie Nomades de Icestorm et du Beyond.

Infinity Operation Icestorm & Beyond Icestorm
Infinity Operation Icestorm & Beyond Icestorm

En septembre dernier, j'ai peint 3 Jaguars pour un tournoi après coup j'avais regretté de ne pas avoir peint le quatrième dans la foulée. Je ne l'avais même pas sous-couché. Étant de nouveau en train de peindre du Nomade, j'en ai profité pour m'occuper de ce dernier Jaguar, celui avec fusil à pompe léger, histoire de boucler Corregidor.

Señor Massacre & Jaguars Fireteam
Señor Massacre & sa Fireteam de Jaguars

 

Voir les commentaires

Rédigé par Gurutz

Publié dans #Infinitythegame, #Corvus Belli, #Nomades, #Tunguska, #Corregidor

Repost0

Publié le 20 Octobre 2019

Quand j'ai commencé à jouer Corregidor, j'ai proxysé les Jaguars en utilisant les Morlocks sortis plus ou moins à ce moment-là. En fait, comme j'aimais beaucoup ces figurines, ça constituait une bonne excuse pour les acheter, étant déjà possesseur des précédents modèles.

Les Jaguars sont une très bonne troupe que je t'intègre presque systématiquement à mes listes ne serait-ce que pour leurs fumigènes (Intruder tout ça tout ça :p). Je participe à un tournoi ce dimanche à Sautron près de Nantes et je joue trois Jaguars dans ma liste. C'est donc l'occasion d'arrêter de les proxyser, histoire de ne pas trop semer le trouble chez mes adversaires. De plus, j'ai également un peu revu mon jugement sur les figurines des Jaguars.

Tout ça pour dire, j'ai peint trois Jaguars.

D'abord celui équipé d'un Panzerfaust, un de mes chouchous en jeu, il fait peur avec ses munitions Ap/Exp et sur un malentendu, il fait même des trucs et tout ça pour 13pts:

Celui avec Chain Rifle:

Et celui armé d'armes CC DA:

 

Les trois réunis:

Il m'en reste un à peindre. Rétrospectivement, j'aurais sans doute dû le préparer en même temps que ses collègues plutôt que de le laisser dans son sachet...

 

Autre conséquence, de la dé-proxysation des Jaguars est que je me retrouve avec une Morlock convertie pour être équipée d'un Panzerfaust. Alors certes je pourrais la garder en l'état pour éventuellement jouer deux Jaguars avec cet équipement mais, de un, je ne suis pas sûr de le faire et de deux, les deux figurines seraient néanmoins très différentes.

Résultat, j'ai décidé de "dé-convertir" la dite figurine.

Avant:

Après:

Photo de groupe pour eux aussi du coup:

 

Voir les commentaires

Rédigé par Gurutz

Publié dans #Infinitythegame, #Corvus Belli, #Nomades, #Corregidor

Repost0

Publié le 25 Juillet 2019

J'ai peint l'Alguacile Paramedic, figurine "exclusive" du set de peinture Nomades de Vallejo. Oui, je l'ai acheté même si mon schéma de couleur n'a pas grand chose à voir avec l'officiel :D Les couleurs restent utiles quoiqu'il arrive.

Je me retrouve donc avec de quoi représenter tous les profils d'Alguaciles, à l'exception de l'observateur d'artillerie qui ne dispose pas de figurines officielles.

De plus, cette figurine est la dernière que j'avais à peindre pour la sectorielle Corregidor. Je peux donc jouer toute la secto en "full painted" et en proxysant le moins possible de profils, et ça c'est vraiment très cool ^^ D'autant que peindre du Tunguska me titille pas mal mais aussi étant donné mon craquage récent pour la préco de Wildfire... :p

Voir les commentaires

Rédigé par Gurutz

Publié dans #Corvus Belli, #Infinitythegame, #Nomades, #Corregidor

Repost0

Publié le 20 Juillet 2019

Je continue sur ma lancée avec cette fois un Tomcat Médecin et son Zondcat.

J'aime bien la figurine du Zondcat, qui me rappelle un vieux dessin animé, Samurai Pizza Cat.

J'avais le souvenir que la peinture de mon précédent Tomcat avait été un peu chiante mais pour celui-ci, pas de souci à déplorer.

Petite photo de groupe avec le précédent modèle peint.

(oui à l'époque je faisais les symboles d'armée et d'unité sur les épaules, je suis devenu fainéant :p )

Voir les commentaires

Rédigé par Gurutz

Publié dans #Corvus Belli, #Infinitythegame, #Nomades, #Corregidor

Repost0

Publié le 15 Juillet 2019

Nouvel ajout pour ma sectorielle Corregidor, Valerya Gromoz qui a vu son intérêt en jeu s'accroître un peu depuis la dernière mise à jour de la liste. Elle peut à présent rejoindre une Fireteam d'Alguaciles. Je n'ai pas encore eu l'occasion de voir ce que cela donnait sur le terrain mais maintenant qu'elle est peinte, y'a plus qu'à ^^

La figurine est plutôt sympa à peindre et même si je suis resté sur un schéma de couleur très proche, elle m'a permis de le varier un petit peu.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Gurutz

Publié dans #Corvus Belli, #Infinitythegame, #Nomades, #Corregidor

Repost0

Publié le 14 Juillet 2019

Ce qui est bien quand on reprend une figurine commencée quelques temps auparavant, c'est que ça donne l'impression qu'on peint vite. C'est mon cas aujourd'hui avec ce cinquième Wildcat pour Infinity.

J'ai converti ce dernier puisqu'il s'était retrouvé sans tête, la faute à ma conversion de Senor Massacre.

Me suis pas vraiment foulé pour lui en trouver une nouvelle, en lui donnant la tête d'origine de la figurine d'Hasslefree.

 

Ainsi j'ai une Fireteam Core complète de Wildcats:

 

Voir les commentaires

Rédigé par Gurutz

Publié dans #Corvus Belli, #Infinity, #Nomades, #Corregidor

Repost0

Publié le 13 Avril 2019

De retour sur Infinity avec une nouvellee grosse pièce. Après le Gecko, j'ai donc mis en couleur l'Iguana, figurine que j'adore. Elle m'avait tapé dans l’œil dès sa sortie mais j'ai finalement attendu quelques années avant de me la procurer.

L'assemblage s'est presque bien passé. En fait, s'il n'y avait pas eu le rail de munitions, ça aurait été comme sur des roulettes. Mais le rail a été une horreur à faire te tenir en place et à ajuster correctement. Au final il s'est même brisé en trois ou quatre morceaux... Néanmoins, après une ou deux heures d'arrachage de cheveux, j'ai fini par réussir à le coller et même si ce n'est pas très propre, ça tient.

 

Dans la foulée j'ai également peint le pilote. Chose amusante, il partage un certain nombre de détails avec les Geckos, épaulières, genouillères en particulier.

 

L'iguana et le pilote:

Photo de famille de mes 3 TAGs:

 

Voir les commentaires

Rédigé par Gurutz

Publié dans #Infinitythegame, #Corvus Belli, #Nomades, #Corregidor

Repost0

Publié le 23 Mars 2019

Cette fois-ci, je vous présente mon deuxième Gecko, équipé d'un MK12. J'avais commencé la peinture il y a un peu plus d'un an en posant quelques bases et lavis mais avais manqué de motivation pour aller plus loin. Néanmoins, ce travail préliminaire m'a permis de m'en occuper assez vite.

 La photo du duo:

 

Voir les commentaires

Rédigé par Gurutz

Publié dans #Infinitythegame, #Corvus Belli, #Nomades, #Corregidor

Repost0